panier de cosmos sulfureux

Date

A la découverte du Cosmos Sulfureux !

Le Cosmos Sulfureux est une plante tinctoriale qui pousse facilement sous nos latitudes. Alors, forcément, j’ai eu envie de tester !

Mais, dans mon petit jardin de ville, je me suis aperçue qu’ils ne bénéficiaient pas de suffisamment de lumière pour se développer correctement. C’était en 2021.

N’ayant pas dit mon dernier mot, au printemps dernier, aidée de mes parents, nous avons fait des semis et mis en terre des cosmos sulfureux dans leur jardin qui est plus vaste et bien ensoleillé.

Nous avons fait une belle récolte [enfin, plus eux que moi pour être tout à fait honnête !] et j’ai profité des vacances de la Toussaint pour faire les premiers essais de teinture.

Cultiver le Cosmos Sulfureux

Le cosmos sulfureuxcosmos sulphureus en latin – est une plante originaire du Mexique qui est utilisée pour ses vertus médicinales [elle a des propriétés antioxydantes] et tinctoriales [le sujet qui nous intéresse ici !]. C’est aussi une plante mellifère.

J’ai également lu que les jeunes feuilles pouvaient se consommer en salade mais je n’ai pas testé… je suis encore un peu méfiante sur le caractère comestible de certaines plantes.

Il fut introduit dans les jardins Occidentaux vers 1895. On en compte, aujourd’hui, plusieurs variétés aux divers coloris jaune, oranges et rouges et aux diverses tailles.

Le Cosmos Sulfureux pousse sur tous les types de sols, mais la plante se développe mieux sur les terrains calcaires, pas trop riches et bien drainés. Elle préfère les endroits ensoleillés ou mi-ombragés, pas très humides et loin du vent froid, parce que les tiges du cosmos sulfureux sont plutôt fragiles.

Il s’agit d’une plante annuelle et elle bénéficie d’une longue floraison qui s’étend de l’été aux gelées.

Le cosmos est une plante très florifère : faire des cueillettes régulières de fleurs amènent la plante à en créer sans cesse de nouvelles.

Comme on le voit sur la photo, les cosmos créent un buisson encore foisonnant à fin octobre.

Teindre avec des Cosmos Sulfureux

Les fleurs de Cosmos sulfureux font partie de la famille des flavonoïdes qui donne des teintes jaunes orangées.

Ci-dessous les fleurs de cosmos séchées. Seule la fleur est utilisée pour la teinture.

// Décoction

J’ai laissé les fleurs infuser dans de l’eau froide pendant 2 jours.

Deux jours, c’est peut-être un peu long car un peu moisissure commençait à se former à la surface… L’eau avait déjà pris une teinte rouge orangé sans même avoir fait chauffer le bain.

J’ai ensuite fait chauffer le bain progressivement pendant 1 heure puis j’ai filtré les fleurs.

// Teinture

Pour la teinture, le tissu avait été mordancé au préalable en suivant la recette expliquée dans cet article : le mordançage des fibres cellulosiques.

J’ai obtenu des teintes jaunes : je m’attendais à une couleur plus intense, tirant davantage sur l’orangé.

J’ai également fait un premier essai d’éco-print : c’est amusant à réaliser !

L’éco-print est au premier plan, suivi d’un shibori et de deux morceaux de tissu unis.

Deuxième essai : j’ai ensuite remis les fleurs dans le bain et j’ai laissé infuser encore quelques jours.

J’ai refait une décoction puis filtrage puis nouveau bain de teinture avec un peu de bicarbonate de soude dans le bain.

Le tissu qui était cette fois un mélange coton-lin est ressorti avec des tons plus soutenus tirant sur l’orangé : beaucoup plus conforme à mes espérances.

J’ai néanmoins du mal à dire si la couleur obtenue est liée à une décoction plus longue, au bicarbonate de soude ou à la nature de la fibre. Mon protocole n’est pas encore suffisamment rigoureux.

Bilan

J’étais super fière d’avoir fait le cycle complet : la culture, la cueillette, le séchage et la teinture ! Une belle aventure familiale qui n’aura pas pu être réalisée sans l’aide de mes parents et la mise à disposition d’un espace dans leur jardin.

Le Cosmos sulfureux est une fleur qui n’a pas encore livré tous ses secrets !

Je prévois de faire de nouveaux essais dans les semaines à venir : stay tuned 😄

Retrouvez plus d'articles